Galerie

Aurores boréales à Mars!

Le soleil, notre étoile, n'est pas toujours très calme. Elle a une activité magnétique qui lui fait éjecter de la matière dans l'espace un peu comme des éruptions volcaniques (en fait des éjectas de matière solaire à très haute vitesses via une accélération électromagnétique). La force de ces éruptions varie, suivant un cycle d'environ 11 ans.

Nous arrivons en ce moment a un maximum. Jeudi 9 mai 2024, le soleil a eu une très grosse éruption (sur la photo NISP à droite, ont voit la zone, légèrement sous l'équateur vers la droite, qui est résponsable).

Cette éruption a propulsé de la matière ionisé (chargée électriquement) dans l'espace, et entre 24h et 48h plus tard, cette matière est arrivé sur le champ magnétique terrestre (voyageant donc entre 3 et 6 millions de km/heure, ou presque 1% de la vitesse de la lumière!)

Le champ magnétique terrestre va rediriger ces particules chargées vers les pôles nord et sud protégeant la partie équatoriale de la terre (pour simplifier, le champ magnétique terrestre s'affaiblit quand on se rapproche des pôles).

Sauf que les particules, était tellement énergétiques qu'elles ont réussis à pénétrer le champ jusqu'a chez nous sur le 45emme parallèle! Chose relativement exceptionnelle.

Ces particules énergétiques vont ensuite interagir avec les gaz dans l'atmosphère haute (entre 100 et 300km), et les exiter, voir les ioniser à leur tour. En ce de-ionisant, l’atmosphère vas emmètre de la lumière, comme un "Néon".

 

L'azote, qui constitue environ 80% de notre atmosphère vas alors briller en rose, et l'oxygène (environ 20%) en vert. C'est ce qui donne les aurores.

Photos de Michaël, Cyrille et d'un ami de Raphaël

Dale pour télescope

Le CAM à fabriqué une dale pour facilement sortir le 915!

Bien de niveau, juste au niveau du sol pour que les manipulations soit faciles. Il ne reste plus qu'a attendre le jour ou il fera assez beau pour observer!

Astrophotographie par Jean-François

Jean-François est un expert en astrophotographie! Ayant fait des photos phénoménales...

Il vient de finir un article détaillant le processus utilisé pour faire ces photos.

Voici le PDF de l'article en question. Je vous suggère de le télecharger pour le lire à votre rythme!

Article Astrophotographie - Sirius - CAM.pdf

Mercredi 20 février: astéroïdes

Après des semaines de temps GRIS, GRIS, GRIS, il à semblé en fin d'après midi que nous allions avoir un peut de ciel (pas super, surtout qu'il y avait de la lune, mais mieux que rien!) 


Nous décidé de faire des essais avec la camera QHY GPS. C'est une camera a une connexion GPS permettant d'avoir un timing très précis, ce qui est essentiel pour les études d’occultations et autre observations scientifiques...


Le but était d'essayer d'observer quelques astéroïdes pour pouvoir obtenir un code observatoire (il faut 2 fois 3 observations sur 6 astéroïdes de magnitude >19)...


Nous avons commencé avec l' astéroïde 9811 nommé en l'honneur de notre ami Cyril Cavadore!


Notre essai nous a permis de vérifier que la caméra marche et que l'on sait l'utiliser...


Il nous a aussi montré que le RC600 n'est pas le meilleur outil pour ce genre de choses. Comme vous le voyez le champ est beaucoup trop petit et on ne vois aucune autre étoile dans le champ, ce qui veut dire que l'on ne peut pas faire de mesures....

La prochaine fois nous allons essayer de le faire avec la taka et une barrlow *2 pour avoir 1m de focale..


Après environ 30mn d'observations, le ciel c'est recouvert, et nous avons plié :-(

Voila la photo que nous avons prise. C'est juste un empilage en "pixel max" permettant de facilement distinguer un objet en mouvement. Ici bien visible a gauche. On voit le ciel qui se couvre en fin d'observation (en bas).

Vendredi 2 Février

Vendredi à été une belle soirée! Nous étions 6 a Mars et, bien que le ciel était quelque peut perturbé, nous avons observé au RC600 jusqu'à 2h du mat, tout en faisant de la photo à la takahashi en parallèle.

Les photos de cette soirée sont bien meilleur que les précédentes. Probablement une combinaison de meilleur ciel (bien que turbulent), et d'amélioration de nos compétences. Moyennant quoi, comme nous ne faisons jamais de poses longues (car on observe en visuel en parallèle), elle ne sont pas superbes...

Notons que nous avons aperçus la tête de cheval et Sirius B :-) en visuel...

IC434 (le cheval et la flamme)

Ici traitées par Alexandre (gauche) et Cyrille (droite).  Cela montre à quel point le post-traitement peut changer une photo (les 2 étant réalisées à partir des mêmes images brutes, ici 76 images de 30s ou 38mn de pose Taka+2600MC).

Je préfère les couleurs de ma version, MAIS Alexandre a fait un BIEN meilleur travail de préservation des subtilités, regardez entre autre l'étoile nébuleuse entre la flamme et le cheval. dans la version de droite, elle est cramée alors qu'a gauche elle est merveilleusement diaphane...

M35/NGC2158

50*20s de poses Taka 2600MC

Un joli amas ouvert. Siril, au traitement, détecte plus de 1200 étoiles dans cette photo!!!!

M35/MGC2158 au chercheur

C'est moins beau au chercheur, mais tout de même un beau champ d'étoiles!

M42. 250 poses de 2s ou 8mn de pause.

Je vous mets en comparaison une version prise avec un très mauvais 114*900 et une ASI178MC en 4mn de pause... Ca n'a rien a voir :-)

A partir des mêmes brutes, voila la version traitée par Alexandre qui est BEAUCOUP mieux!

330 poses de 2 secondes, gain à 200, offset 50 et capteur à -15°C

M96, M95, M105, et plus

Ici une photo dans le Lion avec M96 au centre, M95 a gauche, M105 en bas et une flopée d'IC et NGC! à refaire avec moins de bruit!

NGC2392

Bon, ici il faut s'accrocher car la Taka n'est PAS le bon instrument pour observer cet objet qui était par contre très joli en visuel.

C'est une nébuleuse planétaire bleuatre appelée eskimo ou clown.. On la devine au milieux du champ à gauche, et vous en voyez un zoom a droite.

200*8s ou 25mn de pause

Sirius

Cette photo de Sirius, l'étoile la plus brillante du ciel à été prise alors que nous essayions de voir Sirius B (une étoile, naine blanche, compagne de Sirius) en visuel.

Sirius B n'est pas visible ici car elle est complètement noyée dans la lueur de Sirius. Mais nous l'avons vu en visuel.

NGC2863 au chercheur

Une petite galaxie que nous avons bien appréciée en visuel, mais pour laquelle la photo taka/2600 n'est pas montrable!

Samedi 27 janvier

Le temps étant immonde le vendredi, nous nous sommes retrouvé le samedi pour essayer de faire un peut de photo avec la 2600...

La lune était pleine ce jour la, et il y avait des nuages, mais nous avons réussis a faire 2 photos tout de même...

Pour commencer, nous avons essayer M81/M82 à la taka et nous avons essayé de cadrer pour aussi avoir NGC3077 et 2/3 autres petites galaxies..

Puis nous sommes passés a M103 sur le RC600.

Comme d'habitude, nous avons eu des problème de focalisation. Il faut vraiment que nous apprenions à le faire correctement.


45 mn en pauses de 15s

Au chercheur

1h, mais la lumière sous le dôme était allumé pour 15mn!

Version annotée

M103 30mn de pauses de 2.5

On voit que la MAP n'est pas super car les aigrettes des grosses étoiles sont légèrement dédoublées...

Aussi, on découvre les problèmes de chromatisme probablement dut à la réfraction atmosphérique. Nous ne savons pas encore comment régler cela.

En dessous est la version au chercheur. Mais bon, c'est dur de voir la amas dans le champ du chercheur!

MAP

Il semble que le FLI n'ai pas aimé être connecté à la 2600MC. Nous ne savons pas pourquoi.

Donc, nous somme repassé sur le focusseur manuel pour la photo de M103 ci-dessus...

Pour faire la MAP, nous avons utilisé Rigel que l'on voit la...

Notons les jolies aigrettes avec le chromatisme bien visible.

Par contre, l'utilisation du PO manuel à un problème, il n'a pas aplatisseur de champ intégré. Cela ce voit bien quant on zoom sur les étoiles sur les bords...

Il faudra que nous prenions Sirius pour essayer de vois SiriusB un de ces jours!

Vendredi 5 janvier

En ce premier vendredi de l'année, nous avons fait le repas de Noël du club.

Une très bonne ambiance avec 10 convives, malgré la neige et le froid!

Nous n'avons bien sur pas pu observer vu la météo!

Vendredi 29 decembre

Le club a finalement recu la camera ZWO2600MC pro duo, et l'adaptateur M54/2" (que d'adaptateurs en astro!!!)

Nous avons donc profite de ce vendredi soir pour essayer la bestiolle.

Bon, comme d'habitude, il y a eu des deboires (problemes USB, drivers..) mais le plus problematique a ete le TEMPS!

Des nuages qui vons a droite, a gauche, et nous en train de chasser les trous pour pouvoir faire une colim... de plus, nous avons dut faire l'aquisition sur un 2emme PC car le PC principal d'avais pas les drivers :(...

N'oublions pas, c'etait (presque) la pleine lune!

Enfin, nous avons fait cette petite video de la lune qui sera la seule aquisition que nous avons reussis a faire ce soir!


moon3.mp4

Dimanche 17 décembre

Le club à profité d'une des seules nuits correctes de cet automne pour se retrouver et observer!

ci contre une photo de Vincent:

L'image est centrée sur la grande nébuleuse brillante IC 434, avec au milieu un immense nuage de gaz et de poussières qui bloque la lumière en arrière plan : Barnard 33 (la fameuse Tête de Cheval).

Plus à gauche, sous l'éclatante étoile Alnitak (première étoile de la "ceinture" d'Orion), se trouve Ngc 2024, une autre nébuleuse brillante couramment nommée "La Flamme" à cause de sa forme ...

Tout ce petit monde se situe à environ 1500 années lumières (+/- 100 a.l. selon les sources ...).

Alnitak, quant à elle, se trouverait à 800 a.l., donc en avant plan par rapport aux nébuleuses !


Cette photo résulte de l'empilement de 123 poses unitaires de 2 minutes, soit un peu plus de 4 heures cumulées.

Lunette de 80 mm, caméra ASI 2600 mc avec gain à 100 et offset 50, refroidie à - 10 °C.

Pré-traitement avec Darks, Offsets et Flats grâce à SiriL (script automatique).

Retouches cosmétiques avec RawTherapee. 

Ce dimanche soir fût une excellente soirée très animée, avec de nombreux astronomes amateurs présents !
Le ciel était magnifique et calme, sans humidité ni vent, et une douceur exceptionnelle (5 °C).

Marion et Julien ont observé avec leur Dobson 250, une fois la bête laborieusement réglée : des ajustements/optimisations sont nécessaires (têtes des vis du secondaire, compression des ressorts du primaire, friction d'axe d'azimut), à voir lors d'une séance "astrobrico" ...
Raphaël s'est remis sur son modèle de pointage au 915.
Alexandre et le 250 sur EQ6 nous ont offert de bien belles observations des objets du ciel d'hiver.
A côté, une séance de découverte du boîtier Memstar s'est déroulée avec Cox et Thierry sur le 300 du CCSTI ; ce petit appareil s'avère vraiment facile d'emploi, j'espère qu'il facilitera la vie de Thierry !
Pendant ce temps, le Seestar de Cox tournait tranquillement dans Orion.
Quant à moi j'ai pût imager M33 et IC434, la fameuse Tête de cheval, avec ma 2600 (première nuit !) ; Images à venir ...

Le tout entrecoupé par des moments "café" au chaud ; Bref, une très agréable nuit !
Thierry et moi sommes rentrés vers 2h40, Cox et Alex observaient encore ...


Michaël à acheté un seestar. la version "ZWO" de cette nouvelle série de télescopes automatiques.

Voila la bête, et 3 photos prisent dimanche en dessous.

IC1795 en SHO par Jean-Francois

La nébuleuse du poisson, prise début octobre, en SHO (près de 10 h de poses – ZW02600 MM et esprit 100 sur EQ6-R)

IC 1795 est une nébuleuse en émission située à environ 6 000 années-lumière dans la constellation de Cassiopée. Elle couvre un champ d’environ 20 minutes d’arc, ce qui correspond approximativement à 70 années-lumière.

Proche du double amas de Persée et de la nébuleuse du Cœur. À environ 6000 années-lumière de nous, ce complexe s’étend à travers le bras de Persée de notre Galaxie, la Voie lactée.

Eclipse de Lune octobre 2023

La Lune à une orbite "penchée" par rapport au plan balayé par la ligne Terre/Soleil lors de son orbite. Il en résulte que les éclipses de Soleil ou de Lune ne peuvent arriver QUE quant la lune est nouvelle (entre la Terre et le Soleil) ou pleine (à l'opposée de la Terre par rapport au soleil) ET que la ligne d'intersection entre le plant de l'orbite de la Lune et de celui de l'orbite de la Terre est (à peut près) aligné avec la ligne Terre Soleil.

Pour avoir une éclipse de Soleil, comme le cône d'ombre de la Lune est "petit", il faut un alignement TRES précis! On sait donc, lors d'une éclipse de Lune que tout est "tip top"...

Pour une éclipse de Lune, il y a beaucoup plus de marge de manœuvre car le cône d'ombre de la Terre est 6 fois plus grand que celui de la Lune. On peut donc avoir beaucoup plus facilement une éclipse de Lune...

C'est ce qui garanti que, 2 semaines avant (et/ou après) une éclipse de Soleil, on à une éclipse de Lune (CQFD)...

Voici donc l'éclipse de Lune de fin Octobre 2023 associée à l'éclipse de Soleil début octobre.

L'éclipse n'était que partielle, mais tout de même la! Visible depuis l'Europe ce coup ci.

Photos de Fabrice (au smartphone) avec un avion qui viens de passer!.

Eclipse de soleil octobre 2023

Il y a eu une éclipse annulaire de Soleil en octobre 2023...

Malheureusement, elle n'était visible que des Amériques :-)

Heureusement, la femme d'un de nos membre était dans la zone de totalité!

Malheureusement, le ciel était couvert :-)

Voici donc la meilleur photo que nous avons (prise au smartphone), juste avant al totalité (et avant que les nuages ne cachent tout).

On vois le Soleil en croissant en train de se faire recouvrir par la lune (visible en ombre seulement ici).

Photo prise au smartphone.